Isabelle Galhaut


Millefiori
à la
Sound Gallery
A partir du 8 octobre 2004


Isabelle Arrondi

Isabelle Galhaut est gauchère et peut écrire à l’envers, c’est normal…. Tout est normal.
C’est normal qu’elle soit née sous le signe du lion le 9 août 1973 dans l’Essonne
sur les bords d’un court fleuve tranquille le Yerres.

C'est normal qu’elle expose à la Sound Gallery pour la troisième fois,
puisque la Sound Gallery se trouve au dessous d’un studio d’enregistrement
et son atelier se cache derrière un autre.

C’est normal qu’après des études aux Beaux Arts,
son frère abandonne ses pinceaux et qu’Isabelle se les approprie à Grenoble en 1993.
Reçue aux beaux arts de de Mulhouse en 1994
c'était normal d'y rester 2 mois puisqu'elle avait déjà les pinceaux.
Adepte des squats et de retour en banlieue (apparemment tous les chemins ramènent en Essonne) elle emménage au Caes ou elle rencontre l'ombre de Tati Mouzo, dans son ancien appartement ainsi que les artistes de la ruche de ris.

Etait-il normal que je la rencontre en mai 1999 au Baron Rouge dans le 12eme
et quand elle reçoit un SMS elle s’éclipse furtivement dans la nuit capitale?

Par la suite, quoi de plus normal que de m’envoyer une invitation
au vernissage de son exposition au Couvent dans le 13 eme.
Normalement je l’aurai décliné mais les exceptions font les règles
et c’est ainsi que je deviens propriétaire de mon premier Galhaut.

18 mois plus tard, ayant ouvert la Sound Gallery avec une exposition de Tati Mouzo
"Au Tour des Ecluses", je me trouve au Lou Pescalou dans le 20 eme
où Tati participe dans une exposition collective.
A ma surprise parmi les désœuvrés Isabelle m’aperçoit.

Difficile, étant galeriste en herbe, de ne pas proposer qu’Isabelle expose à la Sound Gallery,
lieu d’accroche dédié aux peintres à qui j’avais acheté des œuvres.
Polie, elle accepte sans arrières pensées.

Ainsi en juillet 2001 elle glisse son "Patinoire des Instants Tannés" au bord du Canal St Martin. Si les tableaux partent Isabelle reste et au fur et à mesure
remplace les toiles, monotypes et collages par des nouveaux œuvres.
Pendant 5 mois on joue les prolongations et au backgammon.

De déménagements en dévernissages,
elle regagnera la Sound Gallery en décembre 2002 avec sa gamelle jaune
pour mijoter le vin chaud lors de l’amarrage de ses "Navires de Passage".
Ils restent à quai suffisamment longtemps pour qu’Isabelle
améliore son jeu de backgammon et reçoit une invitation à l’analyse.
Rien d'anormal venant du rédacteur en chef du Journal du Psychologue,
qui devenu obsédé par une des ses grandes toiles "Mon Réverbère"
le propose en couverture de l’édition printemps 2003.

D'analyse en chantier de décor et sans lien apparent Isabelle se casse
de sa banlieue verdoyante pour la Saône où elle rejoint l'équipe de Format Raisin,
coopérative spasmodique d’artisans d’arts
(Marqueterie, reliure, tapisserie, vitrail, peinture, ébénisterie et restauration).
Malgré l’abondance des grands crus en Bourgogne, le lenteur du terroir
et un certain manque de bistrots sympathiques aura raison d’Isabelle,
une fille qui aime la vélocité, au moins quand elle est derrière son volant
et c’est en le prenant en main qu’elle rapatrie ses nouveaux atouts et toiles direction
91330, 12 rue du Bellevue et le studio Juno ou pendant qu'elle peint elle peut
harmoniser avec les grenouilles du parc Caillebotte, tant aimé.

C’est là où les effets de son séjour Bourguignon se manifeste à travers ses nouveaux tableaux.
Visiblement l’absence de banlieusard dans à la campagne à gagnée ses tableaux devenus Millefiori.

Il est normal que sans fioriture elle accroche les fleurons de son imaginaire
à la Sound Gallery à partir du 7 Octobre 2004.

La seule chose qui semble être anormale,
c'est qu'elle a pris autant goût à me battre au backgammon.

Karel Beer

**********************************

L’exposition Millefiori a été montée sous l’haut patronage
des studios d’enregistrement Juno à Yerres.

Les tableaux présentés à la galerie sont réalisés sur du bois enduit à la colle de peau de lapin,
la peinture dite à tempera : mélange de pigments et d’œuf .

Expositions

2005

Maison des Arts Chatillon
Crystal Galerie Paris
The Sound Gallery

2002

Décembre : " The Sound Gallery "

Octobre ; " Lyonnaise des eaux" exposition collective Montgeron 91

Octobre : Le Baron Bouge Paris 12

Juin : Les croisières de l’art en Essonne

Avril : Le Couvent Paris 13

2001

Juillet : The Sound Gallery

Mai : Festival Jeune pousses Sault les Chartreux 91

1999

Juin : Le couvent Paris 13

Avril : Galerie Art présent Paris 1

1998

Octobre : Espace Château Landon exposition collective Paris 10

Septembre : Fête du Caes exposition collective Ris Orangis 91

Mai : Guinguette Pirate,
exposition accompagnant la sortie du recueil de photographie de Patrick Richard.

Février : La Grosse Caisse Paris 11

1997

Septembre : Fête du Caes

Mai : Marché de la jeune création code b’art espace des blancs manteaux

*************************

Editions : La revue du Psychologue fév 2002

Pour les éditions du Nénuphar Revue d’art pour enfants :
Tous à la mer ; Tous à la campagne ;
La ville.

2001

La Patinoire des Instants Tannés

2002

Navires de Passage
A partir du 13 Décembre 2003
à la
Sound Gallery




LA PATINOIRE
DES INSTANTS TANNES

PEINTURES, DESSINS, MONOTYPES DE
ISABELLE GALHAUT
EXPOSITION OUVERTE
DU 1 JUILLET AU 5 NOVEMBRE 2001